L’arrosage sous toutes ses formes

Quel moyen d’arrosage utilisez-vous pour votre jardin ?

Êtes-vous sûr que votre arrosage actuel correspond à la typologie de votre jardin ?

Pour permettre à vos plantes de croître de la meilleure façon qui soit, l’arrosage doit être fait de la bonne manière. Aux heures humides, sans mouiller le feuillage et surtout de la bonne quantité, l’arrosage est le secret des plantes en bonne santé.

Si l’arrosage doit être bien fait, sachez qu’il y a tout de même plusieurs moyens d’arroser son jardin.

Selon la surface ou encore la forme du jardin à arroser, vous aurez le choix entre différentes techniques.

 

Un arrosage manuel s’impose pour les petites surfaces ou les parcelles difficilement arrosables avec un arrosage automatique. Munissez-vous d’un arrosoir ou d’un tuyau d’arrosage et la tâche sera rapidement effectuée.

Lors d’un arrosage manuel, mieux vaut arroser de temps en temps à bonne dose que régulièrement mais superficiellement. Pour ne pas arroser en trop grande quantité, effectuez l’arrosage en deux temps. D’abord un arrosage léger pour humidifier la terre, puis un arrosage pénétrant la terre.

 

Pour les surfaces plus conséquentes, l’arrosage manuel serait trop laborieux, il est donc préférable d’opter pour un arrosage par aspersion, une micro-irrigation ou carrément une irrigation pour des surfaces de plus de 200 ou 300m². L’irrigation n’est elle nécessaire que pour les surfaces dites agricoles.

De nombreux types d’asperseurs existent, fixes, rotatifs… Vous trouverez sans mal celui qui s’adaptera aux spécificités de votre jardin. L’avantage de ces techniques d’arrosage est qu’elles peuvent être automatisées. Programmateur pour les déclencher et les stopper permettent de vous soucier le moins possible de l’arrosage.

Une solution vidange piscine : le vide-cave !

Aujourd’hui je vais vous parler d’une petite astuce qu’un ami m’a évoqué récemment. Ce tuyau intéressera tous les possesseurs de piscines puisqu’il concerne la vidange de la piscine.

Bon je précise que vider toute l’eau de sa piscine n’est pas nécessaire tous les ans, vous n’en serez contraints que si l’eau trop verdâtre ou trop calcaire ne parvient pas à retrouver sa limpidité malgré plusieurs traitements.

Une fois le cadre fixé, vous vous demandez sans doute comment faire pour vider la piscine ?

Il existe plusieurs techniques et fonctions permettant de vider une piscine, mais une moins connue qu’un ami m’a conseillé : faire marcher une pompe vide-cave !

Mon ami en ayant marre des techniques habituelles, il a essayé la solution pompe vide-cave dont il avait appris l’existence sur internet.

Apparemment, rien de plus simple. Munissez-vous d’une pompe vide-cave submersible, mettez la en route et le tour est joué !

Certes cela prend un peu plus de temps que cela en réalité, mais c’est apparemment très efficace et une pompe vide-cave ne coûte au final pas très cher. Comptez environ une centaine d’euros pour les modèles d’entrée de gamme.

En fait, en y réfléchissant, cela paraît évident, la pompe vide-cave est faite pour relever les eaux claires ou peu chargées et est donc parfaitement adaptée à la piscine. Mais il fallait y penser !

En plus de ça, grâce à son format compact, la pompe vide-cave se rangera facilement dans votre garage ou dans votre débarras en attendant de vous être utile à nouveau.

Je scarifie ma pelouse

Dès lors que le printemps pointe le bout de son nez, il faut vite s’atteler à l’entretien du jardin. Quand je parle de jardin, je parle surtout du gazon. Le gazon c’est quand même la base de tout jardin. Élément essentiel, il faut prendre soin de la pelouse tout au long de l’année, et si peu le font, une chose est primordiale : la scarification.

La scarification consiste à déloger la mousse qui a fait irruption dans le gazon durant l’hiver principalement.

Pour un gazon resplendissant toute l’année, le mieux de de scarifier sa pelouse au printemps et à l’automne, soit avant et après l’hiver. La pelouse en ressortira plus dense et robuste.

Pour réaliser cet entretien, le mieux est de s’y prendre lorsque le sol est humide. Il est conseillé d’arroser la pelouse quelques jours avant la scarification pour que l’opération se déroule dans les meilleures circonstances. Pour autant, n’effectuez pas de scarification sur un gazon trop imbibé d’eau ou lorsque votre sol est trop sec.

En ce qui concerne les équipements à prévoir pour réaliser la scarification, trois options s’offrent à vous.

Optez pour un scarificateur manuel si la surface à nettoyer est limitée (un jardin de moins de 100m² par exemple).

Si votre jardin fait entre 100 et 500m², il sera pour vous plus utile d’avoir recours à un scarificateur électrique qui vous facilitera vraiment la tâche.

Pour les gazons de plus de 500m², le scarificateur thermique viendra à votre secours !

 

Attention, si votre gazon est récent, j’entends par là moins de 2-3 ans, il n’est pas nécessaire de recourir à la scarification !

Une fois la scarification faite, ne vous affolez pas de voir votre terrain un peu retourné, il faudra nettoyer toute les mousses et mauvaises herbes arrachées à l’aide d’un balai à gazon. Vous pourrez ensuite regarnir votre gazon si vous le désirez.

 

J’espère que mon article aura été utile à tous ceux qui veulent se lancer dans une scarification du gazon, n’attendez plus, c’est la période idéale.

Un groupe électrogène inverter « au cas où »

Dernièrement j’ai rendu visite à des amis qui ont fait un choix de vie tout à fait orignal.

Un peu atypiques et marginaux dans l’âme, ce couple d’amis ont bâti leur maison de leurs propres mains et en ont fait une habitation enterrée. Un puits de lumière au centre de la maison permet de recevoir la lumière tandis que la maison, quasiment invisible depuis l’extérieur, s’intègre parfaitement au paysage environnant.

La maison n’étant pas reliée à l’électricité mais le couple voulant tout de même vivre avec un peu de modernité, mes amis ont fait le choix du groupe électrogène.

Un groupe électrogène inverter situé dans un petit local adjacent à la maison permet de fournir de l’électricité lorsque les activités de Patrice et Jeanne le demandent. Ils m’ont expliqué avoir choisi un groupe électrogène inverter pour la précision de courant qu’il apporte. Contrairement aux autres générateurs, les groupes inverter livrent un courant stable qui permet d’alimenter sans danger les appareils les plus sensibles comme les appareils électroniques.

Car oui, si Patrice et Jeanne ont fait le choix d’une vie un peu décalée et sans électricité en permanence, ils ont quand même voulu intégrer un peu de modernité chez eux avec des appareils comme une chaîne hifi et un micro-ondes.

J’admire leur choix de vie et je trouve remarquable de prétendre à une vie sans consommation d’électricité omniprésente mais je dois dire que maintenant que j’y suis habituée, moi j’aurais du mal à me passer de ma TV, de mon ordinateur et ma connexion internet.

En ce qui concerne leur groupe électrogène inverter, c’est quand même une solution de secours inévitable. En période de grand froid par exemple, cela permet de pouvoir mettre en service un chauffage d’appoint qui peut s’avérer vraiment utile d’après moi.

N’oublions pas qu’un générateur comme un groupe électrogène inverter doit toujours être installé en dehors des pièces à vivre, dans un local aéré de préférence. Des émanations de monoxyde de carbone peuvent être extrêmement nocives voire mortelles si on a le malheur de l’utiliser dans une pièce habitée qui plus est mal aérée !

Les 3 facteurs d’un bon arrosage

Puisque mon blog est quand même baptisé « arrosage », voilà pour vous un article avec quelques astuces pour votre arrosage.

L’arrosage ne consiste pas seulement à verser de l’eau sur ses plantes, ce serait bien trop simple ! Un bon arrosage demande quand même un peu plus d’attentions.

Pour commencer, il ne faut JAMAIS arroser ses plantes en plein soleil ! Arroser une plante exposée au soleil risque à la brûler. Pour éviter tout ça, il est conseillé d’arroser ses plantes le matin ou le soir lorsque les rayons du soleil se font moins vifs. L’arrosage matinal est de loin la meilleure solution qui soit.

Ensuite, concernant l’abondance de l’arrosage, il vous faudra trouver le juste milieu entre fréquence et temps d’arrosage. Le but étant que les plantes disposent d’une terre mouillée en profondeur. Arrosage fréquent de petite quantité ou arrosage moins fréquent mais plus conséquent, l’important est d’apporter assez d’eau, que la terre ne soit ni trop imbibée, ni trop sèche.

Pour finir, la qualité de l’eau est également importante pour un arrosage réussi. Veillez à ce que l’eau dont vous vous servez ne soit pas trop chaude ou pas trop calcaire. Pour veiller au mieux à la qualité de votre eau d’arrosage, il est possible de faire analyser la qualité de son eau par un expert.

Le trio gagnant pour un arrosage parfait, c’est un arrosage au bon moment, bien dosé, et avec une eau de bonne qualité !

L’assainissement, c’est quand même important !

Un brin écolo sur les bords, j’ai décidé de vous parler d’un blog que j’affectionne particulièrement.

Ce blog c’est : assainissement-eau.

Je suis attachée à l’eau, il faut avoir conscience que ce n’est pas une ressource inépuisable, contrairement à ce que l’on nous fait croire, l’eau n’est pas à volonté et une chose est importante : l’économiser et la traiter.

Avec toute l’eau que l’on utilise tous les jours, il est essentiel de ne pas rejeter cette eau que nous avons pollué en pleine nature.

L’assainissement est quelque chose d’important pour lutter contre la pollution et des problèmes qui peuvent s’avérer encore plus grave comme dans des pays africains où l’assainissement n’en est qu’à ses début et où des milliers de personnes meurent chaque année du fait d’une mauvaise hygiène.

Le blog sur l’assainissement que je vous ai cité ci-dessus est donc un blog où vous trouverez plein d’informations sur l’assainissement en France et même dans le monde entier.

Réglementations, assainissement domestique, actualités autour de l’assainissement, il est toujours bon d’en apprendre sur le sujet, alors rendez-vous sur ce blog pour comprendre les enjeux et l’importance d’un assainissement de qualité !

Le forage pour bientôt !

Bonne nouvelle, le sourcier est passé étudier le terrain et il est persuadé que de l’eau passe bien sur notre terrain à une profondeur assez faible qui plus est. Il a déterminé l’endroit exact du passage de l’eau et la profondeur approximative pour que nous puissions être sûrs de faire intervenir une foreuse.

Après maintes vérifications et confirmations, c’est décidé, d’ici quelques semaines, nous aurons un forage dans le jardin.

Si cela demande un certain investissement et de gros travaux, cela sera très vite rentabilisé. En faisant quelques calculs sur notre facture d’eau, les montants que nous économiserons nous permettront de rentabiliser le forage en seulement 3 ans ! C’est quand même une super opération.

J’ai d’ors et déjà contacté une entreprise de forage qui a estimé le coût total du forage à environ 3500€. Ceci est un prix raisonnable pour un forage, sachant que selon les régions les tarifs se situent en général entre 85 à 125€ le mètre de forage.

Bien sûr à ça, il faudra ajouter l’achat d’une pompe. Je vous parlerai plus tard de la pompe, nous la choisirons en fonction de la profondeur finale du forage pour qu’elle soit la plus opérationnelle possible.

Ce qui m’impressionne le plus dans cette histoire, c’est les travaux… La société de forage nous a bien prévenus qu’il faudra prévoir le passage d’un camion de plus de 10 mètres de long ainsi que de la foreuse qui mesure pas moins de 3 mètres de hauteur ! Il nous a aussi été conseillé de protéger les façades environnantes ainsi que celles du voisin si elles étaient proches. Normalement nous n’aurons pas besoin de prendre cette précaution puisque le forage se situera tout au fond du jardin, éloigné de tout.

Enfin voilà pour l’avancée des choses les amis, je vous tiendrai au courant lorsque le forage fait, nous pourrons déterminer quelle pompe installer !

Une envie de fontaine de jardin !

Maintenant que je me remets à bichonner mon jardin, je compte l’embellir en l’assortissant d’une fontaine de jardin.

La fontaine de jardin, c’est à la fois super pour agrémenter le jardin et aussi vraiment élégant. J’aime beaucoup écouter le clapotis de l’eau, tranquillement installée dans mon jardin, mais il existe de très nombreux styles de fontaines et il est parfois difficile d’arrêter son choix sur une fontaine de jardin.

 

La fontaine de jardin à l’ancienne :

Souvent murale, en pierre ou en métal, j’adore le côté un peu rustique de ces fontaines. Elles ont un aspect authentique qui s’intègre parfaitement dans les jardins fleuris.

 

La fontaine d’extérieur moderne :

Au design très modernes, ces fontaines sortent vraiment de l’ordinaire. Le point négatif ? Je les vois assez mal s’intégrer dans un jardin qui n’est pas très moderne …

 

La fontaine de jardin originale :

Avoir une fontaine originale c’est bien mais peut-être pas trop non ?

 

La fontaine de jardin lames d’eau :

J’aime beaucoup celle-ci, je trouve que les fontaines lames d’eau se fondent bien dans le décor malgré leur modernité.

 

La fontaine statue :

Si j’aime bien le côté ancien de ces fontaines, je ne suis pas assez fan pour en mettre un dans mon jardin …

 

Mon choix semble pour l’instant s’orienter vers une fontaine de jardin au style ancien ou une fontaine à lames d’eau. Tout dépendra de ce que je trouverai en magasin, je fonctionne beaucoup au coup de cœur !

Des nouvelles du jardin !

 

Bonjour les amis !

Le printemps a fait son grand retour depuis déjà une semaine et c’est l’occasion pour moi de revenir à mes premières amours : le jardinage.

Souffrant de quelques rhumatismes m’empêchant de me plier j’avais quelque peu délaissé le jardin jusqu’à présent pour vaquer à d’autres occupations mais comme cela va un peu mieux en ce moment et que je commence à sentir un vrai manque de ne plus jardiner, j’ai décidé de m’y remettre de plus belle !

Cela veut dire plus d’articles sur le jardinage, sur les plantes et sur l’arrosage ! Alors, heureux ?

La semaine prochaine nous allons faire déplacer un sourcier pour savoir si notre terrain pourrait bénéficier d’un forage. Comme le voisin a un forage dans son jardin, nous supposons que de l’eau passe également chez nous et cela serait vraiment une bonne nouvelle.

Nous nous sommes mis en tête l’idée de faire un forage pour réaliser des économies sur notre consommation d’eau. C’est vrai que la piscine demande quand même un volume d’eau conséquent et comme nous avons un grand terrain, l’arrosage est aussi très gourmand en eau. Économique pour nous et surtout écologique pour l’environnement, j’espère vraiment que le sourcier nous annoncera la présence d’eau pour pouvoir entamer les travaux dès que possible.

Sur ce, à bientôt !

Une pompe à chaleur piscine pour gagner quelques précieux degrés !

Bonjour à tous !

Ça y est, on est au printemps ! Si les premiers jours, la semaine dernière, on ne sentait pas vraiment la différence, aujourd’hui les beaux jours commencent à arriver et ça fait du bien au moral.

Du coup, qui dit beau temps dit piscine et je commence à avoir l’envie de faire trempette (quand il fera quelques degrés de plus rassurez-vous). Mais est-ce qu’on a vraiment besoin d’attendre l’été pour se baigner ? Depuis quelques jours je réfléchis à chauffer l’eau de la piscine.

Je ne suis pas particulièrement frileuse mais j’aimerais bien installer une pompe a chaleur piscine pour rendre l’eau de la piscine un peu plus chaude. Une température d’eau plus élevée rend les baignades encore plus confortables puis cela permettrait de profiter de la piscine plus longtemps ! Au moins pendant les beaux jours, plus de problème d’eau qui n’a pas assez chauffé à cause du mauvais temps des jours précédents.

La pompe a chaleur piscine c’est quand même vraiment pratique pour profiter pleinement de la piscine.

Je vais très bientôt en acheter une pour essayer ce système. Je n’attends pas de me retrouver avec un sauna mais quelques degrés de plus pour la température de l’eau ne seraient pas de refus. Puis si cela peut permettre d’étendre la période de baignade de quelques semaines : J’ACHETE.